Le ski hors piste, une activité dangereuse

En hiver, le ski est sans aucun doute l’activité la plus appréciée en France. Bien que les stations de ski tracent des pistes dites traditionnelles, il y a toujours des personnes plus téméraires qui favorisent le ski hors piste. Bien que ce soit une pratique très attrayante et permettant une montée d’adrénaline conséquente, le ski hors piste  demeure une activité  dangereuse.

Un vrai danger

ski-hors-piste.jpg

Le ski est un sport de glisse qui se déroule sur des parcours tracés, aménagés et contrôlés. S’aventurer à du ski hors piste revient donc à s’exposer à divers dangers. Les raisons qui incitent les skieurs à tenter le ski hors piste peuvent être l’envie de liberté, d’expérimenter les pentes de neige vierge ou poudreuse. Mais la témérité a un prix dans cette discipline comme les risques d’avalanche, les crevasses ou encore le risque d’être perdu.  Selon quelques chiffres sortis par des organismes étatiques, un vingtaine de mort accidentelle a été enregistrée en 2010 parmi les amateurs du ski hors piste. Ce constat ne cesse d’augmenter au fil des années. Par conséquent, il est préférable de prendre des précautions avant de s’y lancer.

Les précautions à prendre

arva.jpg

Tout d’abord, pour les plus sceptiques, l’interdiction du ski hors piste s’avère être la meilleure solution, mais cela revient de l’impossible. La plupart des professionnels de la montagne préconise plutôt diverses précautions. Tout d’abord, ceux qui vont effectuer un ski hors piste ont l’obligation de s’informer sur les risques d’avalanche dans le secteur. Par la suite, il est conseillé de partir en groupe. Dans le cas contraire, il est judicieux de porter un ARVA ou Appareil de recherche de victime en avalanche. Enfin, la vigilance est toujours de mise durant le parcours en ski hors piste puisque la nature est imprévisible. Le fait de prendre ces différentes précautions, permet de réduire les accidents.